Le parti Ecologique Ivoirien






Sans papiers en grève de la faim à Lille :

l’intervention policière ne peut pas être une réponse politique... en démocratie

Communiqué de presse des Verts le 2 Août 2007

sans-papiers-manifestationHier, le Préfet Canepa a ordonné aux forces de polices l’expulsion des sans papiers grévistes de la faim de la Bourse du travail de Lille. Cette grève de la faim entamée par 60 sans papiers est le résultat de tracasseries administratives multiples que rencontrent les migrants dans leurs démarches de régularisation.

Pour Hélène Flautre, Députée européenne, Présidente de la sous-commission des Droits de L’Homme « il n’est pas admissible que des personnes, manifestant leur soutien aux grévistes de la faim, soient arrêtées dans le cadre et sur le lieu de cette action collective".

Les Verts rappellent qu’ils souhaitent la régularisation de tous les Sans-papiers qui en ont fait la demande. Ils s’opposent à la logique de l’Europe forteresse. Alors que la question des réfugiés climatiques va se poser avec de plus en plus d’acuité avec le réchauffement climatique, il est urgent que l’Europe pose autrement le problème des inégalités Nord-Sud et l’accueil des migrants, notamment en ratifiant la Convention Internationale sur les Droits des Migrants votée à l’ONU et entrée en vigueur dès le 1er juillet 2003.

Les Verts dénoncent l’opération de police du 1er août, demandent la libération immédiate des personnes interpellées et réclament la régularisation des dossiers à la préfecture par les associations.

Anne Souyris, Porte Parole

Source : lesverts.fr

Les Verts D'Europe        Le logo des Verts Mondiaux         Le logo des verts de France          FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page