Le parti Ecologique Ivoirien


jeudi 11 octobre 2007 par Franck SOUHONE
Centre hospitalier régional de Gagnoa Un véritable mouroir Que fait le Conseil général ?

Photo Chambre d'Hôpital ivoirienIl n’existe désormais que de nom. Les différents services sont dépourvus de matériels médicaux. Le bloc opératoire n’est plus fonctionnel depuis plus de deux ans, faute de matériels de travail. Les malades devant subir une intervention chirurgicale sont très souvent évacués sur Lakota ou Divo quand ils ne sont pas directement ‘’expédiés’’ sur Abidjan. Au Chr de Gagnoa, on ne peut pas faire de radiographie. Le service de radiologie qui rendait d’énormes services aux populations du département de Gagnoa et même des villes environnantes telles que Oumé et Sinfra, n’est plus fonctionnel depuis belle lurette. Les malades se voient obligés de se déporter tous vers la clinique du Fromager qui en possède. Pour les cas sérieux, la radiographie est réalisée soit à Lakota ou Divo et l’interprétation des résultats au Chr de Gagnoa. Une gymnastique contraignante pour les malades et leurs parents qui s’y soumettent, à leur corps défendant. Le Chr de Gagnoa encore appelé hôpital central qui couvre les quatre sous-préfectures de Gagnoa (Bayota, Gnagbodougnoa, Ouragahio et Gagnoa), inquiète vraiment. Chaque jour, ils sont des centaines de personnes à se rendre dans cet hôpital dans l’espoir de recouvrer la santé, ou à tout le moins, d’être reçus en consultation. La déception est malheureusement grande au sortir de là. Ce Chr qui présente un bien triste visage à grand besoin d’aide. C’est un véritable mouroir qui ne dit pas son nom. La situation est d’autant plus préoccupante que le personnel soignant devant le désarroi de cet établissement hospitalier, se laisse aller au découragement. Malgré tout et par haute conscience professionnelle, ces médecins, infirmiers et sages-femmes, acceptent encore de travailler dans ces conditions déplorables. Mais pour combien de temps ? C’est pourquoi, le ministère de la Santé, mais également les autorités politiques et administratives de la région et principalement le Conseil général, sont interpellés afin de sortir l’hôpital de Gagnoa de cette léthargie. Le Conseil général de Gagnoa spécifiquement semble se réjouir de cette détresse que vivent les populations et le personnel soignant de l’hôpital. En effet, plutôt que de s’intéresser de plus près aux problèmes du département et principalement de la situation déplorable du Chr de la ville, le Conseil général préfère organiser des fêtes de réjouissances à tous vents. On peut oublier de refaire les routes, mais on peut tout de même pas oublier de réhabiliter un hôpital comme celui de Gagnoa. Le président Gnahoré Jean-Baptiste et les autres membres du Conseil général doivent tout mettre en œuvre pour sortir le Chr de Gagnoa de cette situation honteuse.

Source : linter-ci.com


Les Verts D'Europe      Le logo des Verts Mondiaux    verts au parlement europeen   Le logo des verts de France  FéPEV-RAO          

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page