Le Parti Ecologique Ivoirien


Mali Changements climatiques :  Implication services publics et ONG



 le 04 août par Le Mali.fr



Face au phénomène de changements climatiques avec ses corollaires, le réchauffement et refroidissement exagéré de planète bleue, la société civile compte tenu de l’ampleur du changement climatique a sollicité l’implication de tous : l’ONG Mali-Folkcenter Nyètaa, en collaboration avec les services publics et privés comme les ministères de l’Environnement et de l’Assainissement, de l’Elevage et de la Pêche, le PNUD, le STP/CIGQE et d’autres organisations oeuvrant dans ce domaine.

Ainsi, il a été procédé le jeudi 31 juillet 2008 à la mise en place d’un réseau de la société civile malienne oeuvrant dans ce domaine. C’était au siège de l’ONG Mali-Folkcenter Nyètaa sis à Faladiè-Séma. La rencontre était présidée par le Directeur de ladite ONG M. Ibrahima Togola, en présence des représentants des ONG et services oeuvrant dans le domaine des changements climatiques et de la protection de l’environnement.

Un réseau sur orbite

Parmi ceux-ci, il y avait le représentant de la Météo du Mali, M. Bréhima Diarra, du PNUD-Mali, Mme Keïta Aïda M’Bo, du STP/CIGQE, M. Mamadou Gakou, du directeur de Christian Aid au Mali M. Yacouba Koné et l’Ambassadrice du Danemark au Mali, Mme Margit Thomsen.

Cet atelier avait pour but de mettre en place le réseau appelé RESOC-Mali (Réseau des Organisations de la Société Civile Malienne) oeuvrant dans le domaine de l’environnement et des changements climatiques. La mise en place officielle de ce réseau intrevient après sa création qui date du 5 août 2004 par de la loi 04-038.

Les raisons de la création de RESOC

Les impacts du changement climatique affectent déjà gravement l’environnement, les ressources naturelles et les populations qui en dépendent, en particulier les communautés les plus pauvres et les plus vulnérables. Face à ce défi, on observe une prise de conscience de la nécessité d’intégrer dans les politiques, projets et programmes de développement des mesures d’atténuation et d’adaptation aux impacts des changements climatiques.

Le Mali est très vulnérable à ce phénomène de par sa forte dépendance à ce secteur très sensible aux désastres naturels et à la variabilité climatique telle que l’agriculture, les ressources en eau, la perte de la biodiversité, la perte de la fertilité des sols, les infrastructures inadéquates, la pauvreté généralisée.

En dépit de ce constat, force est de constater que les changements climatiques restent une préoccupation des experts, des points focaux et du gouvernement impliqués dans la mise en oeuvre de la Convention des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et du Protocole de Kyoto (PK) dans le pays.

Compte tenu de la faible implication des acteurs de la société civile dans les débats et les négociations sur les changements climatiques et du rôle important que les organisations de la société civile jouent dans le domaine du développement, la création d’un réseau regroupant la société civile est avérée indispensable. C’est la raison pour laquelle après de longues années de concertation entre acteurs et décideurs politiques, la mise en place officielle de ce réseau a eu lieu le 31 juillet après 5 heures d’échange entre responsables.

Après les interventions du représentant de la Météo, faisant l’Etat de lieux des changements climatiques et son impact au Mali, du représentant du STP/CIGQE, du Directeur de Christian Aid au Mali, du représentant du PNUD au Mali, de l’Ambassadrice du Danemark au Mali et du Directeur de l’ONG Mali Folkcenter Nyètaa, tous ont mis l’accent sur la nécessité et l’importance de la rencontre et du réseau de la société civile comme moyen de consolidation et d’atténuation du processus des changements climatiques au Mali.

La mise en place du Secrétariat Permanent et des chefs des groupes thématiques a été précédée par l’examen et l’adoption du projet de statuts et règlement intérieur du réseau ainsi que celui des objectifs.

De ce fait, la mise en place d’un tel réseau de la société civile malienne démontre le rôle capital de cette dernière dans l’atténuation et la consolidation des changements climatiques Mali. Un phénomène planétaire qui vient de compliquer davantage les conditions climatiques longtemps pénalisées par la situation géographique du pays.

Ousmane BERTHE (Stagiaire)

Source : lemali.fr

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page