Le Parti Ecologique Ivoirien







mercredi 24 sept  par camerouninfo
 


    Il était  exactement à 23h01 minute hier  quand Monsieur Lewis  Medjo  le directeur de publication du  journal la Détente Libre a été interpellé et conduit à la division de la police judiciaire du littoral,  alors qu’il  sortait d’un dîner débat organisé par le Dr Fritz Ntonè Ntonè le délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala (CUD) à l’hôtel Akwa Palace  pour célébrer son deuxième anniversaire à la tête de la Cud.

Au sortir de ce dîner qui a duré un peu plus de 2h30 minutes, grande a été la surprise des hommes des médias et de plusieurs invités lorsque le délégué provincial de la division de la police judiciaire du littoral (Dppjl) le commissaire Minkoa Ngah Vincent s’est présenté devant le directeur de publication du journal la Détente Libre Lewis Medjo et lui a demandé de le suivre dans ses bureaux sis au  quartier Bonanjo.

Pour quel motif Lewis Medjo a été interpellé ?

D’après certaines sources proches de la police judiciaire du littoral, le directeur  de publication Lewis Medjo serait en cabale depuis bientôt quelques semaines pour avoir publié dans son numéro 354 du 14 août dernier. En effet, La Détente libre annonce en vitrine que "Mebe Ngo'o met le passeport de Fotso aux enchères". L'hebdomadaire précise notamment que "Par le biais de sa 'petite', le réseau prépare l'évasion du fils du milliardaire de Bandjoun, contre des centaines de millions de Fcfa". Des accusations assez graves, qui sont soutenues par des photocopies de plusieurs pages du passeport de Yves-Michel Fotso, un document pourtant supposé confisqué par la police ! Les photocopies du passeport en question, aux dires du journal La détente libre, auraient été brandi par une dame à la famille Fotso, sous le prétexte qu'elle pouvait l'aider, contre espèces sonnantes et trébuchantes, à rentrer en possession du passeport, question de faciliter éventuellement la fuite de Yves-Michel Fotso

Il en est de même pour la récente publication en  intégralité, de procès verbal de l’audition de l’ex Administrateur directeur général de la Camair Yves Michel Fotso concernant l’affaire Albatros.

Une autre hypothèse, il serait également recherché d’après les mêmes indiscrétions  pour  avoir fait intervenir dans  sa dernière publication au lendemain de la  sortie de la sotie médiatique  de Yves Michel Fotso certains hommes politiques des partis d’opposition qui exigeaient  dans leur interview la rétrocession du passeport du milliardaire Yves Michel Fotso retenu depuis environ cinq mois par la police judiciaire.

Une  cabale  qui, il faut le dire  prouve que la liberté d'expression et même de la presse n’est que  fictive dans le pays de Paul Biya. Affaire à suivre


Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page