Le Parti Ecologique Ivoirien



  COMMUNIQUÉ de PRESSE de LICORNE


Vendredi 06 juin 2008 - Par Connectionivoirienne.net


  

Tous ces faits sont parfaitement faux, infondés et relèvent de la pure et simple calomnie. n est facile de le prouver, ce qui a déjà eu fait en France. Aussi, dans le même esprit. la force Licorne tient à donner les précisions suivantes : Tous les moyens utilisés par la force Licorne correspondent uniquement et strictement à des besoins opérationnels avérés.

2) Certaines fonctions sont extemalisées, comme elles le sont en France, notamment pour des raisons de coûts ou parce qu’elles demandent une expertise que ne possède pas les Armées.

3) Les fonctions extemalisées dans le cadre du soutien (entretien de l’emprise de Port-Bouët, de l’infrastructure du camp et location de véhicules), reviennent sensiblement moins chères à l’armée française que si elles devaient être assurées par des moyens, en personnel et en matériel, projetés depuis la France.

4) Ce choix correspond aussi à une volonté délibérée de participer à la reprise économique du pays. Ainsi, 280 civils ivoiriens travaillent. dans le cadre d’un contrat. à l’entretien de l’infrastructure et des 260 hectares de terrain et de bâtiments du camp de Port Bouët (le ratio d’une personne par hectare ne paraît pas excessif). De plus, tous les contrats sont systématiquement renégociés dans un souci permanent de respect de la procédure des marchés et de réduction des dépenses et de maîtrise des coûts.

5) Pour finir, le vol de transall du 13 décembre 2007, destiné à « aller chercher des poteries touaregs au Niger » dont il est fait allusion dans l’article incriminé, est en fait un vol humanitaire ordonné par le ministère français de la Défense. Ce vol avait pour but de livrer du matériel médical (écographe, lits, brancards, médicaments, ... ) à des médecins à Tahoua au Niger. Des photos du chargement sont disponibles.

Il est dommage que certains se fassent l’écho de ce type d’article, sans prendre la précaution élémentaire d’en vérifier les informations. Sans accorder trop d’importance à des calomnies aussi grossières, mais sans minimiser le rôle néfaste qu’elles peuvent avoir, la force Licorne, sereine, confiante et enthousiaste, poursuit sa mission sur le terrain pour participer à la restauration de la confiance. Hier, c’était à Kong qu’elle réhabilitait un dispensaire., aujourd’hui, c’est dans la région de Dimbokro qu’elle agit, pour rénover une école, réhabiliter une cantine scolaire et améliorer la traficabilité d’un pont. Un voyage de presse est d’ailleurs organisé le Il juin prochain, pour inaugurer ces projets.

Cellule communication de la ForceLicorne Tel : 21 235662





Source : connectionivoirienne.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France    FéPEV-RAO  

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page