ECOLOGISTE ET VERTS DU SENEGAL



http://reslesverts.skyblog.com/2.html

http://leblogdehaidar.over-blog.com


D'après Abdoulaye Wade, l'UPM va séparer l'Afrique Subsaharienne de l'Afrique du Nord

L'Union pour la Méditerranée (UPM), organisation des pays riverains de la 

Mort d’un Sénégalais dans les locaux de la police :
Ses proches réclament "vérité et justice"

 Les parents de Lamine Dieng, un jeune franco-sénégalais...
Ouestaf.com

Liberté de presse : nivellement par le bas (Editorial)


La presse sénégalaise a décidé d'observer une journée « presse morte » le 21 juillet prochain en signe de protestation contre l'agression violente dont ont été victimes deux de nos confrères.

(Lire)



LOGO

Ousmane Sow HuchardSénégal: 
Le Rassemblement des écologistes du Sénégal, les Verts veulent interdire le tabac dans les lieux publics

La lutte contre le tabagisme dans les lieux publics, la publicité mensongère et le cumul des mandats figurent, entre autres, parmi les priorités des candidats du Rassemblement des Ecologistes du Sénégal (RES)....

Wal Fadjri (Dakar)

Sénégal: Ousmane Sow, 'nous n'allons pas  intégrer de groupe parlementaire'

Ousmane SowSeul député vert dans la nouvelle législature boudée par l'opposition significative, Ousmane Sow Huchard ne compte pas passer inaperçu à...

(Lire)


Le Rassemblement des écologistes du Sénégal (RES)


 Ousmane-Sow-Huchard
Le Rassemblement des écologistes du Sénégal-Les Verts existe depuis moins de trois ans. Pourtant, il est déjà un exemple à suivre : parité, tolérance, esprit d'ouverture, il milite pour une citoyenneté active. Interview de son président, Ousmane Sow Huchard.

Le Rassemblement des écologistes du Sénégal - Les Verts est né le 10 août 1999, sous la houlette d'Ousmane Sow Huchard, historien de l'art, anthropologue, musicologue et muséologue, également connu en tant qu'auteur-compositeur-interprète.

Le Sénégalais de Ziguinchor au parcours atypique revient sur les bases philosophiques et sociologiques de son parti.

Pourquoi avoir créé le Rassemblement des écologistes du Sénégal - Les Verts ?
Ousmane Sow Huchard :

Pendant dix ans, j'ai été conservateur de musée. Pour moi, la conservation du patrimoine culturel va de pair avec celle du patrimoine naturel. Je suis écologiste depuis 30 ou 40 ans mais je n'avais jamais fait de politique.

C'est en constatant l'état de dégradation de notre environnement qu'avec des amis universitaires et chercheurs, nous avons décidé qu'il était temps, à l'aube du troisième millénaire, de porter le discours de l'écologie politique dans notre pays.

D'où viennent vos membres ?
Ousmane Sow Huchard :

Ali Haïdar
Notre formation rassemble aussi bien des agriculteurs biologiques que des gens qui combattent l'insalubrité ou des anti-tabagistes. C'est vraiment un modèle d'intégration et de tolérance. Notre deuxième tête de liste lors des élections législatives d'avril 2001 était d'origine libano-sénégalaise et notre troisième tête de liste était une femme. Nous sommes les seuls au Sénégal à défendre la parité.
                                                                                          
Quel est votre slogan ?
Ousmane Sow Huchard :

" Nous sommes tous des écologistes ". Car nous sommes convaincus qu'en chaque Sénégalais sommeille un écologiste. Nous souhaitons réveiller cette conscience écologiste et la faire grandir par l'éducation et la sensibilisation, afin de construire un " Sénégal vert, divers et solidaire ". Un Sénégal qui protège l'environnement, respecte les minorités et la diversité ethnique, et se tourne vers une économie qui intègre la solidarité au sein du tissu social.

Propos recueillis par Afrik.com
Mis en ligne le : 11/03/2002


Partis écologiques
(Lemali.fr 22/12/2006)


Les verts d'Afrique cherchent leurs marques - Les partis écologistes et verts d'Afrique de l'ouest étaient récemment en réunion dans notre capitale. En marge de cette rencontre, des leaders de ces partis ont animé une conférence de presse dont le thème est bien à propos : la problématique de l'écologie dans nos pays. Les conférenciers étaient au nombre de cinq : Ram Ouédraogo, le président du Rassemblement des écologistes du Burkina Faso, Edmond Édouard N'Gouan, le leader du Parti écologique ivoirien, Mme Diallo Fatoumata Bintou Touré du Parti écologiste du Mali,

... Adamou Garba du Rassemblement pour un Sahel vert du Niger et Pape Meïssa Dieng, secrétaire politique du Rassemblement des écologistes du Sénégal.

Les partis écologistes et Verts d'Afrique de l'ouest -c'est leur raison d'être- se préoccupent naturellement de la situation écologique dans nos pays. Dans une déclaration dite de Bamako, ils se sont engagés dans le combat de la préservation de l'environnement sous tous ses aspects. Pour constituer une force, ils ont décidé de créer la Fédération des partis écologistes et verts région Afrique de l'ouest (FEPEV-RAO) et se sont donnés rendez-vous en août 2007 à Abidjan pour le congrès constitutif de cette nouvelle entité sous-régionale.

Actualité oblige, la réunion de Bamako a beaucoup discuté de l'affaire des déchets toxiques d'Abidjan qui continue de défrayer la chronique. Dans une motion, les partis écologistes ont ainsi condamné le déversement des déchets toxiques à Abidjan qui a occasionné une dizaine de décès et des centaines de malades.

Les partis écologistes et verts d'Afrique de l'ouest ambitionnent de s'imposer dans l'arène politique par la force de leurs arguments sur des préoccupations réelles liées à l'environnement.

Le Sénégalais Pape Meïssa Dieng a expliqué à ce propos que la problématique de l'écologie est tout d'abord un état d'esprit. L'équation est la suivante : satisfaire les besoins actuels sans compromettre l'avenir des générations futures. Il a vivement critiqué les gouvernements qui constituent à ses yeux le premier facteur de blocage en refusant d'accorder à l'écologie toute son importance.

Plaidant dans le même sens, Mme Diallo Fatoumata Bintou Touré a évoqué les difficultés des partis écologistes et verts du continent : "Nous sommes des partis jeunes et nous sommes incompris. Mais il faut faire avec nous car l'écologie concerne tout le monde".

Le constat est établi qu'en Afrique, les écologistes sont moins présents qu'ailleurs dans les institutions et autres instances de décisions. L'Ivoirien Edmond Édouard N'Gouan estime cependant que ce handicap n'est pas insurmontable. "Nous allons nous organiser, fédérer nos énergies pour rentrer dans les grandes organisations et autres instances de décision", a-t-il promis.

Les partis écologistes et verts d'Afrique de l'ouest affichent donc de grandes ambitions. Ils projettent, notamment, d'engager une offensive de charme en direction du grand-public pour le sensibiliser aux enjeux réels de l'écologie politique. Dans cette démarche, ils s'appuieront, expliquent-ils, sur les femmes et les jeunes qui représentent l'avenir.

B. DOUMBIA
L'Essor n°15857 du 22 décembre 2006

puceRetour à Accueil ouest Afrique

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO         



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page