Le parti Ecologique Ivoirien



Côte d'Ivoire: La forêt de Monogaga, menacée par l'exploitation clandestine


logo

Edmond K. KONAN
Abidjan

Des centaines de riverains de la forêt classée de Monogaga avaient obstrué ces jours-ci, la route internationale(axe San-Pédro/Abidjan)dénommée la «Côtière» au niveau du village de Moussadougou. Par cet acte, ils entendaient ainsi protester contre la détention de onze (11)des leurs par le centre de gestion de la SODEFOR (Société pour le développement forestier)de San-Pédro. Pour exploitation frauduleuse d'une parcelle de forêt classée.

Ils étaient venus de douze villages et campements de Moussadougou, village situé à 45 kilomètres de San-Pédro, pour réclamer la libération de ces villageois arrêtés et détenus depuis le 22 Mai 2007 à la prison de Sassandra.

A en croire, M. ZAGADOU Sylvain, leur porte-parole, des démarches effectuées pour le déclassement de cette forêt auprès des autorités sont restées vaines. Ils estiment que les autorités compétentes ne se penchent pas sur leurs cas. Or le 16 mai dernier, il y avait eu une descente musclée à Moussadougou avec 107 agents de force de l'ordre qui, après avoir tiré en l'air, avaient arrêté 11 planteurs considérés comme des clandestins.

L'ONUCI représentée par son chef de sécurité a exhorté les populations au calme. La manifestation qui a commencé vers 6 h du matin s'est achevée aux environs de 13H 30. Les mécontents entendent reprendre leurs manifestations d'ici 72 heures si leurs amis qui se trouvent enfermés dans les geôles de Sassandra ne sont pas libérés.


Source : allafrica.com


Les Verts D'Europe          Le logo des Verts Mondiaux          Le logo des verts de France              FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page