les Verts du Bénin



Benin : Rapport sommaire de la 2ème Conférence des Jeunes Ecologistes de l’Afrique 4 au 8 Août 2008

Le 2ème Forum de la Fédération des Jeunes Ecologistes a effectivement démarré ses travaux à Cotonou le 4 Août 2008 à 9h au Centre Paul IV de Cotonou. L’ouverture de cette 2ème conférence a eu lieu  en présence de (09) pays dont  (08) de l’Afrique de l’Ouest et (01) de l’Afrique Centrale à savoir



www.greensbenin.org/

Colloque international sur l´ecologie sociale et politique 9-13 jan 2006




COLLOQUE REGIONAL SUR LA DYNAMISATION DE L'ECOLOGIE SOCIALE
ET POLITIQUE EN AFRIQUE DE L'OUEST ET LE CENTRAFRIQUE RAPPORT GENERAL




Le colloque régional sur la dynamisation de l'écologie sociale et politique en Afrique organisé par l'ONG BENIN NATURE s'est tenu du 9 au 13 janvier 2006 à Cotonou, Bénin. Participaient à ce colloque, les ONG  et les partis écologistes suivants :

  • - Le Parti Ecologiste du Bénin (les Verts) du Bénin, parti hôte, représenté par son Président Toussaint HINVI et une équipe de responsables hommes, femmes et jeunes des diverses locales.
  • - le Rassemblement des Ecologistes du Burkina Faso représenté par Adama SERE, Secrétaire Général
  • - Le Rassemblement pour un Sahel Vert (RSV-NI'IMA), représenté par le premier  Président Adamou GARBA,

Les mouvements et association ci-après :

  • - ONG Jeunes Volontaires pour l'Environnement (ONG-JVE) du Togo représenté par Sèna ALOUKA, Directeur du Bureau Exécutif,
  • - Volta Basin Dévelopment Foundation (VBDF) représenté par Samuel Alenffo NEWTON,
  • - Joint State Intégrated Water Ressources Management Commette of KOMADOUGOU YOBE Basin Nigeria représenté par Docteur Idris MUSLIM

Le Green Forum de Suède représenté par deux délégués, à savoir :

  • - Eva GOES : Délégué de la Fédération Européenne des Partis Verts (EFGP)
  • - MUTT

Voir en Annexe, la liste de tous les autres participants.

La cérémonie d'ouverture a eu lieu le jeudi 9 janvier, à 11 heures, dans la salle Evasion du Bénin Marina Hôtel, sous la présidence de l'épouse du Président de la République, Madame Marguérite KEREKOU.

La Première Dame était accompagnée pour la circonstance de :

  • - Madame le Ministre de la Santé
  • - Madame le Ministre de la  Famille et de la Protection Féminine.  
  • - Monsieur le Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
  • - De hautes personnalités ainsi qu'une foule nombreuse de journalistes et de militants.

Dans son allocution liminaire, Toussaint HINVI s'est réjouis de la présence de la Première Dame et loué son engagement de longue date à la cause de l'environnement. Il a ensuite situé le cadre du présent colloque dont l'objectif est de rassembler les partis Verts et les ONG oeuvrant dans la promotion et la protection de l'environnement dans l'espace ouest africain. Ensuite, ce fut le tour de Eva GOES,  de prendre la parole pour demander plus d'implication des femmes dans les forums politiques. Puis le Ministre de la santé a rappelé le lien étroit existant entre l'environnement et la santé humaine. Enfin, la Première Dame a pris la parole pour rappeler certaines dispositions des différentes conventions relatives à l'environnement allant dans le sens de l'information, de l'éducation et de la formation des citoyens pour la promotion de leur environnement. Après quoi elle procéda à l'ouverture officielle du colloque.

Une pause fut observée afin de permettre aux officiels de se retirer. Les travaux proprement dits ont démarré dans la salle Ganvié de l'hôtel, attenant à la salle Evasion, par la présentation des participants. Après la pause déjeuner et conformément au programme, les représentants du Togo, du Ghana et du Nigéria ont successivement présenté leur communication sur la situation  environnementale dans leur pays respectif et les efforts des ONG en vue de son amélioration. Le modérateur du panel du jour était le Docteur Idris MUSLIM du Nigéria et le rapporteur Fati Elom MENSAH du Togo

Les communicateurs des trois pays ont à tour de rôle évoqué les problèmes majeurs de l'environnement qu'ils rencontrent et qui sont relatifs à la pauvreté, la dégradation des écosystèmes, les pollutions, la disparition des espèces, le peu d'intérêt des politiques vis-à-vis des ONG, l'insuffisance des textes régissant l'environnement. Les discussions qui ont suivi se sont poursuivies jusqu'à 18 heures et ont clôturé la journée. Une réception a été offerte le soir au Centre Holli de Bénin-Nature.

La  deuxième journée a commencé par une excursion sur Ouidah où les délégués, après le déjeuner ont rejoint la plage pour découvrir les fastes du festival du vodoun dont c'était la fête officielle ainsi que d'autres réalités historiques de Ouidah. Ils se sont également recueillis devant la porte du non retour. De retour de Ouidah, cap a été mis sur le Centre Régional pour la diversité biologique de Bénin-Nature à Bohicon où devait se dérouler le reste du séjour.

Le mercredi 11 janvier, la délégation s'est rendue dans la forêt de la Lama choisie pour abriter les travaux. Les délégués ont été accueillis par deux responsables du poste forestier de l'Office National du Bois  (ONAB) qui leur ont fourni des informations intéressantes sur la forêt de la Lama. Ce fut au tour de l'initiateur Toussaint HINVI de rappeler l'objectif principal du colloque qui est d'améliorer le contact et le dialogue entre partis et mouvements Verts de la sous-région. Il leur a demandé de faire l'historique de leur mouvement, de dire les difficultés ainsi que leur perspective d'avenir. A son avis, ces genres de rencontre devraient se généraliser à toute l'Afrique et se tenir tous les ans. Pour ce faire, des moyens plus conséquents sont nécessaires a-t-il dit.

Quant à Eva GOES qui a facilité l'obtention des fonds auprès des Verts de son pays pour la tenue du présent colloque, elle a indiqué qu'elle s'était toujours occupée des pays européens de l'Est et de ceux de l'Amérique centrale, mais que cette fois-ci, elle a trouvé nécessaire de se tourner vers l'Afrique.

Le panel 2 avait comme modérateur Adamou GARBA du Niger et Adama SERE du Burkina Faso comme rapporteur. Pour commencer, Adamou GARBA a adressé ses remerciements à Eva GOES. Ensuite, Toussaint a pris la parole pour préciser l'orientation des travaux. Suivirent enfin, la présentation des communications des délégués du Mali, du Niger, de la Centrafrique, du Burkina Faso et du Bénin sur la situation de l'écologie sociale et politique et les efforts déployés par les mouvements Verts en vue de son amélioration. Après le déjeuner, les discussions entamées à 15 heures, sous la présidence de Allassane TOURE du Mali avec comme rapporteur Hadizath DIORI ont pris fin à 17 heures 30 minutes pour permettre aux délégués de rejoindre Bohicon avant la tombée de la nuit.

Au début des travaux du lendemain jeudi 12 janvier, c'est d'abord Toussaint HINVI qui a pris la parole pour donner une orientation aux structures devant naître de la coopération régionale entre mouvements Verts et partis écologistes d'une part et ONG d'autre part en vue de la consolidation des mouvements Verts dans la région. Ensuite, répondant à cette préoccupation, Adamou GARBA a fait l'historique de la coopération verte en Afrique. Il a pour ce faire, cité des dates clés :

  • - juin 1994 : création de la coordination des Verts d'Afrique à Niamey,
  • - octobre 1996 : deuxième congrès de Ouagadougou,
  • - mai 1998 : création de la fédération des partis écologistes d'Afrique au Congrès de Bissau
  • - Mars 2002 : Congrès de Dakar

Tout en tirant les leçons des difficultés du passé, il a nourri l'espoir que désormais quatre partis de Cotonou, les partis écologistes et les ONG oeuvrant dans le cadre de l'environnement pourront faire cours commune et pourront réussir en Afrique de l'Ouest en tant que réseau.

Après les échanges, deux groupes ont été créés devant travailler sur la forme et le fonctionnement du réseau à créer et l'autre sur les activités à mener dans les trois prochaines années.

Après ola restitution et les discutions plénières, voici les résultats des travaux. Voici ci-après :

1 - La forme  et le  fonctionnement du Réseau.

Il a été décidé de faire un appel de Cotonou, une notion de notion de remerciement aux donateurs à la première dame.

Les travaux ont continué jusque tard dans la nuit après un dîner festif.



puceRetour à Accueil ouest Afrique





Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France    FéPEV-RAO



Reproduction interdite du site

haut de page haut de page