Le Parti Ecologique Ivoirien



Rencontres annoncées avec Soro et Ado - Pourquoi IB n`est pas allé au Golf hôtel


Rejoignez-nous sur 

mardi 26 avril 2011 - Par Soir Info


   Annoncé au Golf hôtel afin de rencontrer le chef du gouvernement, le 24 avril 2011 et le président de la République le lendemain lundi, le « Commandant » (selon l'appellation d'Alassane Ouattara) Ibrahim Coulibaly alias IB n'a pas, pour ces deux occasions, effectué le déplacement. Sur les raisons du premier rendez-vous manqué, les versions divergent. Pour le camp du Premier ministre, IB convoqué à cette rencontre conformément à la volonté du président de la République a carrément refusé d'y participer. « A la dernière minute, IB a dit qu'il devrait se concerter avec ses hommes et des imams », alors que tout était prêt et que les casques bleus de l'Onuci étaient disposés pour l'escorter au Golf hôtel. « La rencontre n'a pas eu lieu du fait de IB », a accusé le porte parole militaire de Guillaume Soro. Des accusations battues en brèche par des responsables des Forces de défense et de sécurité impartiales de Côte d'Ivoire (Fdsi-CI). Dans une déclaration rendue publique le lundi 25 avril 2011, Capitaine Aka Mèyo, porte parole des Fdsi-CI a apporté un démenti. « Le Général Ibrahima Coulibaly n'a reçu aucun coup de fil dans ce sens », a-t-il soutenu. Ajoutant que le général trois étoiles (comme se présente IB lui-même) et ses troupes se tiennent à la disposition de l'Etat de Côte d'Ivoire et de son chef, Alassane Ouattara, chef suprême des armées. « Les Fdsi réaffirment à travers ces lignes leur attachement aux principes de paix et de démocratie et entendent s'offrir en sacrifice pour les restaurer tant qu'ils seront foulés au pied », a poursuivi le capitaine Mèyo. Il a, par ailleurs, invité ses « frères d'armes » à l'union. « Il est impérieux que nous transcendions nos égos afin de sceller l'union sacrée car c'est forts de cette union, à n'en point douter, que nous aiderons notre mère ivoire malade à recouvrer sa santé économique dans un souci de développement; ce qui permettra à nos compatriotes et amis de la Côte d'Ivoire de mieux vivre ensemble pour le bonheur de chacun et le progrès pour tous parce que nous avons un père qui a des solutions, il faut l'aider; résolument. La Côte d'Ivoire doit demeurer cette terre d'espérance promise », estime le porte-parole d'IB. Quant à l'échec de la rencontre avec le président Ouattara hier, le capitaine Aka Mèyo l'impute aux forces onusiennes et au camp Soro. «Il était convenu qu’à 10 heures, l’Onuci vienne ici nous chercher pour aller au Golf. Nous avons constaté qu’à l’heure indiquée, l’Onuci n’arrivait pas. Nous avons appelé le colonel de l’Onuci avec qui nous avons discuté hier. Il nous a répondu qu’il était bloqué par son supérieur hiérarchique. A 10 h 15 l’Onuci nous a intelligemment fait comprendre qu’elle ne viendra pas nous chercher. Elle a dit que la division politique n’a pas donné son accord aux militaires de venir nous chercher. A 10h 20 nous avons eu la responsable de la division politique au téléphone (…) Je lui est posé le problème, jusqu’à présent, elle n’a pas trouvé de suite favorable à notre préoccupation. Il est 11h 13, l’Onuci n’est pas avec nous pour nous escorter. Alors que le général Ibrahim Coulibaly en sortant de son quartier général, devait être accompagné de 100 soldats du commando invisible, nous avons averti l’Onuci la veille. Sans l’escorte d’une force impartiale, il ne peut pas sortir d’ici », rapporte le site koaci.com. Une situation que les proches d'IB interprètent comme un piège. Ils sont convaincus que le camp Soro complote contre leur chef. Ainsi la rencontre de ce lundi de pâques censée ramener IB et ses hommes dans les rangs des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (Frci) n'a pu se tenir. Le ralliement physique et matériel (et non idéologique ou verbal) d'Ibrahim Coulibaly tarde à se faire. Et pourtant, il urge que les chefs de ces forces armées signent la paix des braves pour le bonheur des populations ivoiriennes.

Jonas BAIKEH


Source : abidjan.net

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page